Soleil d’Afrique

2732441570.01.LZZZZZZZEn ces jours froids de janvier, réchauffons-nous au soleil de l’Afrique.

Le 4 décembre dernier, le monde entier célébrait le premier anniversaire du décès de Nelson Mandela, figure emblématique des Sud-Africains depuis plus de 50 ans et ancien président d’Afrique du Sud de 1994 à 1999.

Né au sein d’une famille royale du nord-est de l’Afrique du Sud, les Thembus, Nelson Mandela, cet homme au charisme fou (charisme qui a d’ailleurs traversé les frontières) a lutté contre l’apartheid, ce régime politique de ségrégation systématique des gens selon la couleur de leur peau.

L’apartheid est un mot afrikaans, la langue néerlandaise des colonisateurs du sud de l’Afrique.

Dès 1913, les premières lois de ségrégation raciale apparaissent en Afrique du Sud.

Né le 18 juillet 1918, on peut dire sans se tromper que Nelson Mandela a combattu ce système ségrégationniste pratiquement toute sa vie, à partir du moment où il en est devenu conscient.

Après de nombreuses années de lutte pour la liberté, la justice et préconisant le dialogue entre les Noirs et les 2213029865.01.LZZZZZZZBlancs, Mandela sera emprisonné à Robben Island, une île face à Johannesburg, Afrique du Sud durant 27 ans. Ironiquement, de sa cellule, il pouvait voir le continent africain qu’il aimait tant et pour lequel il se battait.

Durant toutes ses années d’incarcération, le message de paix et de dialogue de Nelson Mandela n’a cessé d’être entendu partout dans le monde.

Je me souviens par exemple, quand j’étais adolescente, durant les années soixante et suivantes, que mes parents boycottaient les produits , surtout les vins et les fruits à l’époque, qui provenaient d’Afrique du Sud à cause de sa politique d’apartheid. Il y avait un mouvement général dans le monde entier à cet effet et l’on demandait incessamment la libération de Nelson Mandela.Des chanteurs comme Miriam Makeba et Johnny Clegg ont fait connaître les chants révolutionnaires de la majorité bafouée des Sud-Africains.

mandela_long_walk_to_freedom_frenchDurant son incarcération à Robben Island, Nelson Mandela a commencé la rédaction de ses souvenirs en 1974, et a complété son autobiographie après sa libération en 1990. Un long chemin vers la liberté  a aussi été traduit en film, avec Idris Elba (un acteur que j’aime beaucoup, en passant) dans le rôle de Mandela.

Nelson Mandela a toujours été une idole pour moi, un modèle de dévouement, d’abnégation et de tolérance. Un homme à la résilience incroyable et capable de rester pacifique, malgré qu’il ait été sollicité souvent à user de violence pour gagner son combat. Jamais il n’a cédé. Ce qui lui vaudra de recevoir le prix Nobel de la paix en 1993.

Grand bien lui fasse, parce que sa persévérance a finalement porté ses fruits. Au bout de 27 années d’incarcération, le gouvernement sudafricain (du président De Klerk) l’a enfin libéré en 1990.

Les pourparlers déjà engagés avec des membres du gouvernement ont finalement abouti au démantèlement de l’apartheid et des élections libres et multiraciales ont eu lieu le 9 mai 1994.

À l’issue de ces élections, Nelson Mandela, ancien président de l’ANC (Congrès national africain) est devenu président de l’Afrique du Sud. Son mandat durera cinq ans.

Durant ces années, l’Afrique organisera la coupe du monde de rugby. L’équipe sud-africaine des Springboks XV n’est 19187639composée que de Blancs. Nelson Mandela passera par ce sport pour unifier le pays, avec la collaboration du capitaine de l’équipe. Pari tenu en 1995 et qui deviendra le sujet d’un film de Clint Eastwood : Invictus.

En revisionnant le film Mandela, un long chemin vers la liberté récemment, je me suis dit : « Quel homme extraordinaire que ce Nelson Mandela, qui a vécu presque un siècle, 95 ans, en poursuivant toujours le même idéal : un peuple sud-africain libre, Blancs et Noirs ensemble. » Cet homme magnifique, à nul autre pareil est mort à 95 ans l’année dernière (4 décembre 2013). Son peuple le nommait affectueusement « Madiba ». Père de la nation.

Madiba est mort, vive Madiba!

Voici deux citations de Mandela que j’aime beaucoup et que vous retrouverez dans son autobiographie :

 « Il est plus facile d’éduquer un homme quand il veut apprendre. »

Et « …après avoir gravi une colline, tout ce qu’on découvre, c’est qu’il reste beaucoup d’autres collines à gravir. Je me suis arrêtée un instant pour me reposer, pour contempler l’admirable paysage qui m’entoure, pour regarder derrière moi la longue route que j’ai parcourue. Mais je ne peux me reposer qu’un instant; avec la liberté viennent les responsabilités, et je n’ose m’attarder, car je ne suis pas arrivé au terme de mon long chemin. »

luciepageweb
Lucie Pagé

 

Dans un autre temps, j’ai découvert Lucie Pagé par ses reportages sur l’Afrique du Sud comme journaliste pour Radio-Canada, il y a de cela plus de deux décennies. Je l’entendais régulièrement à la radio ainsi qu’à la télévision. Ses entrevues et reportages ont grandement contribué à nous rendre davantage conscients de ce qui se passait en Afrique du Sud.

2891119541.01.LZZZZZZZInstallée là-bas dès le début de « l’ère Mandela », elle a épousé un militant de l’ANC, un Sud-Africain d’origine indienne, Jay Naidoo. Ce dernier est un homme politique qui deviendra ministre sous Mandela. (Ministre du programme de reconstruction et de développement et ministre des Communications du cabinet Mandela).

Lucie Pagé, déjà mère d’un fils au Québec, aura deux autres enfants avec Jay. Devenue une amie proche de Nelson Mandela, en plus d’être sa voisine, Lucie Pagé a été une témoin privilégiée pour rendre compte de toute l’effervescence qui existait  en Afrique du Sud, alors que le régime de l’apartheid s’effondrait ( 1990-1999).

Par la suite j’ai approfondi mes connaissances de l’Afrique du Sud grâce à ses écrits: Mon Afrique (2001) et Notre2764802927.01.LZZZZZZZ Afrique (en 2006), des récits autobiographiques de sa vie là-bas auprès de son mari et de Mandela ainsi que d’autres personnages très importants pour l’avenir de l’Afrique du Sud. Ce sont également des écrits de l’histoire qui était en train de se vivre.

Lucie Pagé a également tâté du roman avec Eva, qui raconte l’histoire d’amour d’une Blanche, Eva Du Plessis, violoniste et Afrikaaner, fille du chef de la propagande du régime blanc de l’apartheid et Vavi Mvini, Noir et leader antiapartheid durant les pires années de ce régime (1964 à 1990) et issu des ghettos d’Afrique du Sud.

Ils se marieront, symboliquement bien sûr, et en secret (il ne saurait en être autrement à cette époque).

2764801688.01.LZZZZZZZMalheureusement, Vavi sera tué, mais Eva cherchera durant 30 ans les auteurs de ce meurtre avec l’aide entre autres de ses fils.

Lucie Pagé nous dépeint très bien dans ce roman les difficultés et les dangers qui existaient sous l’apartheid pour les couples mixtes. Elle vient également de faire paraitre un livre intitulé : Demain, il sera trop tard, mon fils, avec la collaboration de son mari, Jay Naidoo et de leur fils, Kami Naidoo-Pagé.

2760411664.01.LZZZZZZZ

Ce livre nous rapporte des écrits, des lettres en fait, destinées, tour à tour, à l’un ou l’autre des auteurs. À travers ce livre, on apprend à reconnaître chez Kami l’amour, la générosité, l’ouverture d’esprit de ses parents et qui n’ont pu que lui être transmises, génétiquement pourrait-on dire, puisque c’est ce qu’il a connu toute sa vie auprès d’eux et de Madiba également. Et il est bon de voir en lui un être humain sans préjugé et ouvert sur le monde. Quel espoir pour l’avenir!

Espérons qu’il naîtra beaucoup de Kami à travers le monde entier.

D’autres liens qui pourront vous intéresser :

2749912067.01.LZZZZZZZBonjour, M.Mandela de Zelda La Grange2020091283.01.LZZZZZZZ

Les chemins de Mandela : quinze leçons de vie, d’amour et de courage de Richard Stengel

Les souliers de Mandela d’Eva Paventi

Une part de mon âme de Winnie Mandela (2e épouse de Nelson Mandela et qui l’a soutenu tout au long de son emprisonnement).

 

Voilà! Bonne lecture et bon visionnement!

Louise-Gabrielle Fournier

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s