L’AFFAIRE MÉLODIE CORMIER

C’est un matin d’école anodin du début juin, à Trois-Rivières, lorsque Mélodie Cormier, 10 ans, descend de l’autobus scolaire en direction de la cour d’école, et…

Disparaît.

À vitesse éclair, l’ampleur de ce drame se répercute à travers la communauté.

Que Guillaume Morrissette ait osé évoquer la catastrophe réelle de la disparition de la petite Cédrika Provencher, en 2007, âgée de 9 ans, dans ce premier roman de la série Inspecteur Héroux—des souvenirs encore bien vivants dans la mémoire des Québécois et des Trifluviens en particulier— c’est étonnant.

Mais ce n’est pas vendre la mèche de vous dire que l’objectif du romancier n’est certainement pas de vous offrir un thriller atroce ou déchirant, mais plutôt de livrer un mystère complexe ; un véritable casse-tête. Car le même jour, dans la même ville, Marco Genest, étudiant de 23 ans, reçoit un mystérieux cylindre en plastique en provenance d’une personne anonyme qui lui dit avoir en sa possession de l’information concernant la mort tragique de ses parents, il y a moins d’un an, dans des circonstances étranges ; information qui lui sera révélée s’il accepte le défi de suivre les traces que lui laissera sa source anonyme.

Impossible pour Marco de résister, même s’il n’est pas tout à fait sûr qu’il ne fait pas affaire avec un cruel farceur ou pire, une personne déséquilibrée. Pour l’appuyer, il sollicite l’aide de son amie Josée, une étudiante avec un penchant pour les casse-têtes de toutes sortes.

Ville de Trois-Rivières, Québec

La motivation du contact anonyme est difficile à cerner. Au fur et à mesure que ses indices s’additionnent : lettres, énigmes ésotériques, extraits des journaux dont certains datent de l’an 2000, et même des pages de son vieux journal personnel, Marco et Josée se rendent compte qu’ils ont affaire à un malfaiteur aux blessures profondes sans doute, mais surdoué. Un dangereux mélange, car en fait, l’auteur anonyme adopte de plus en plus la posture d’un justicier qui depuis longtemps perfectionne l’art d’établir une sorte de loi de représailles.

Une chasse effrénée sera lancée lorsque Marco, Josée et l’équipe de l’Inspecteur Héroux se rendront compte que leurs enquêtes sont imbriquées.

Avec L’Affaire Mélodie Cormier, Guillaume Morrissette nous livre une intrigue complexe et sophistiquée, pleine de détours et de leurres, mais peut-être en met-il un peu trop ? Rares sont les criminels aussi futés que Sherlock Holmes…mais voilà qu’en apparaît un à Trois-Rivières.

Je n’ose pas en dire plus, de peur de diminuer votre plaisir à lire L’Affaire Mélodie Cormier. Mais après avoir lu la page biographique élogieuse de l’auteur sur Wikipédia, où il est décrit comme étant musicien, conférencier, consultant, entrepreneur et enseignant, en plus d’être un polymathe et membre de la société Mensa Canada, c’est facile de comprendre que dans l’univers de l’Inspecteur Héroux, les affaires se corsent.

Bonne lecture !

Guillaume Morrissette

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s